• Emotions Troubles

    Emotions Troubles

    Un lointain murmure dans mon esprit
    soulève le voile sur mon âme, ce suaire,
    et me sort de cette  léthargie.
    Elle est en larmes, Mélancholie...

    Here is something new.
    I am me and you are you.
    But who is "you?"
    The words I hear are not my own.
    I feel alone.

    Quels sont ces mots, cette folie?
    Je t'en pris chante encore pour moi cette langue, cette mélodie
    Je crois bien que nous sommes deux mais qui es tu?
    Un être? Un mirage? je veux voir ton visage. Celui de la démence, du délire et de la déraison
    Ne part pas! Ton mystère comble mon vide. Je crois ressentir notre fusion...


    Le Chaos.
    Discorde de nos âmes, harmony of our hearts
    Bourdonnement de nos doutes, divided by our disbelief
    Apart and yet together - Nous fusionnons en un seul mot:
    solitude, solitude, solitude

    that's why , en réalité

    On varie, balance et on va libre en apparence
    A hazy cage, my words make walls of ignorance
    Or, par chance, il nous reste la connaissance
    Yet, still, our words hold shape, emotion,
     with which we grasp this transience

    Ainsi, nous dérivons, dans nos bulles de verre
    Words can't mask emotion our soul shares
     Au delà de tout et de nos peurs lointaines
    Dancing through these  silent distances, our souls hold out their hands

     

    Latsubi & Michael Mauer

     


    « ~Veela~-Emotions Troubles- »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Avril 2014 à 22:29

    Hello tout le monde :) aujourd'hui une illustration de texte un peu particulière puisqu'il s'agit d'un poème rédigé à deux main par moi donc et un ami rencontré sur internet appelé Michael. Après avoir longuement discuté et  découvert notre passion commune pour l'écriture nous nous sommes lancés le défi fou d'écrire ce texte poétique en deux langues: anglais et français (en sachant que lui n'en parle pas un seul mot ^^) pour raconter l'histoire de deux personnages comme liés par l'esprit et qui, un beau jour, se mettent à entendre une voix inconnue dans leur têtes : mais cette voix parle une langue qui leur est inconnue. Que feriez vous dans cette situation?

    pour nos héros c'est tout d’abord une rencontre aux antipodes (comme le montre le début du poème: des strophes séparées et qui ne riment pas ensemble, il n'y a pas d'harmonie) et puis c'est le basculement: on frôle la border line car c'est un choc et en même temps un questionnement, un doute permanent : suis je fou?? s'ensuit alors un ballet de question et un hystérie commune (le chaos ponctué de questions et exclamations) et finalement la peur monstrueuse cède à la curiosité et à la lassitude : la solitude à raison de leur bon sens et nos deux protagonistes se jettent alors dans le vide, dans l'inconnu, et à la rencontre de cet "autre". Ainsi Leur esprit se mêlent se jaugent et fusionnent finalement car il est alors possible pour eux de communiquer via,non plus les mots, mais via des émotions  (illustrer par les strophes aux langages mêlés, en symbiose, en rythme. la fusion est aussi illustrer par les mots transparents aux deux langues: solitude, le mot "mélancholie" mélangeant l'orthographe anglaise melancholia et l'orthographe française mélancolie qui amorce la thématique, mais aussi le titre que l'on peut également lire en anglais et en français: emotions troubles) pour pouvoir, enfin, trouver un équilibre parfait jusqu'à la dernière strophe qui illustre le soulagement et l'harmonie.

     

    Nous avons voulu rédiger tout cela pour parler des tourments que produisent la cohabitation entre humains à cause nos âmes majoritairement égocentriques, torturées et pleines de questions. Mais cet aussi une ode à la tolérance que nous avons voulu dépeindre, pour montrer qu'au delà des différences et des obstacles qui se dressent devant nous, nous sommes capable d'aller par delà et de cohabiter car nous possédons les même ressentis et les même émotions.

    j'ai donc finalement illustré cela par les tourbillons de multiples couleurs qui symbolise notre esprit bouillonnant et qui pourtant, au milieu de la bataille menée contre lui même, tend la main à l'autre, à l’étrange, à l'impromptu mais aussi, donc, au contact. Nous ne supportons pas les autres mais la solitude nous rends fous. Paradoxal, notre esprit et capable de tout accepter pour ne pas sombrer et fini par tendre désespérément la main à son semblable qui partage les même choses en son cœur

    2
    néééémou
    Dimanche 27 Avril 2014 à 01:19

    Wouah c'est clair que ça en jette !! j'adore le concept et le résultat est vraiment à la hauteur de vos espérances car pas à pas, mot à mot je ressentais presque exactement ce tu as ensuite expliqué en commentaire... Donc un grand bravo à tous les deux ! Et j'éspère que cette collaboration pourra être renouvellée un de ces quatre ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :